Détails de l'événement

  • Date :
  • Horaires :

 

DATE CRCC CAEN/CRCC ROUEN

Mardi 12 Janvier 2021 – Pont l’Evêque

 

 

S’inscrire à cette formation

Objectifs

Les participants seront en mesure de  :

  • Accepter le principe d’utilisation de comparables boursiers en vue d’apprécier la valeur d’une PME non cotée
  • Expliciter les choix d’agrégats financiers de référence, ainsi que de niveaux de multiples de valorisation retenus
  • Savoir utiliser et justifier les primes et décotes
  • Savoir intégrer les informations de marché et des comparables boursiers pour la construction du taux d’actualisation
  • Expliquer le niveau du taux d’actualisation retenu et justifier son appréciation grâce au diagnostic stratégique et financier préalable (au travers, par exemple, de la question de la taille de l’entreprise, de l’optimisme de prévisions, du risque de défaut, etc. )
  • Expliquer l’évolution des tendances des indicateurs de marchés

 

TARIFS :

Coût pédagogique : 440 € HT (à l’ordre de CNCC Services Département Formation)

Forfait Journée d’Etudes  : précisé ultérieurement

Aucune inscription ne sera validée sans règlement. Merci de l’adresser à :

CRCC CAEN – 11 rue du Colonel Rémy – BP 35363 – 14053 CAEN CEDEX 4

Questions traitées

Au travers de nombreuses mises en situation et illustrations, la formation traitera notamment des points suivants :

  • Comment constituer de façon argumentée un échantillon de comparables ?
  • Comment choisir les multiples à appliquer et les inducteurs de valeurs ?
  • Comment ajuster les valeurs préliminaires de primes et décotes pour les PME non cotées ?
  • Quelles sont les approches de détermination du taux d’actualisation ?
  • Comment le taux d’actualisation s’adapte pour tenir compte de la taille des entreprises ?
  • Comment le taux d’actualisation intègre-t-il le risque estimé ?
  • En quoi les approches analogiques sont-elles utiles à la détermination d’un taux d’actualisation ?
  • Quelles sont les sources d’information utiles et disponibles, et pour quelle utilisation ?
  • Quelles sont les critiques connues des principes pratiques des approches de comparaison ou de détermination des taux d’actualisation ?